Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

 

Le troisième aéroport s’implantera à Beauvais ?

 

A l’abri des tractations politiques et des enquêtes publiques, l’Aéroport de Beauvais est devenu insidieusement le terrain clandestin du  futur  troisième Aéroport français. C’est en 1956 que s’est ouverte la première ligne commerciale. Avec l’aide inespérée de la  trop célèbre compagnie à bas coût,  l’aéroport a conquis les marchés du trafic low cost et pris son envol ! Situé sur les meilleures terres agricoles de France, l’agrandissement méthodique  des pistes n’est pas sans poser de problème mais la nécessité de désengorger Roissy et l’absence de contestation écologique a définitivement engagé la cité Beauvaisienne dans cette aventure. Confronté à toutes les oppositions, les décideurs politiques sont parfois tentés de contourner légalement les procédures publiques pour débloquer des dossiers ou pour engager des projets d’intérêt général. Déchèteries, prisons, trains à grande vitesse, éoliennes,  amène une  stratégie de l’araignée pour amadouer et forcer la main des élus et des populations. On commence par implanter trois éoliennes sur une colline, le site étant dorénavant pollué visuellement, on en rajoute trente aux nez et à la barbe de tout le monde. C’est la politique qui a été menée depuis trente ans à la  périphérie des grandes villes. Un beau matin un Mammouth sortait de terre avec son petit parking au milieu d’une belle campagne, trente ans après il faut un télescope pour apercevoir un brin d’herbe. Le troisième grand aéroport parisien qui a vocation à dépasser Roissy s’implantera dans moins de dix ans à Beauvais. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés, le prix des maisons chute mais les hangars et bâtiments pour accueillir les futurs passagers s’arrachent à prix d’or. Certains penseront que la réglementation et la multiplication des procédures empêchent la France de se développer dans le grand marché européen du transport et de l’énergie. D’autres plus Républicains contemplent avec effroi le spectacle indigeste des entrées de ville et s’inquiète pour la santé des nouveaux arrivants chassés économiquement du Grand Paris…

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article