Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

la poule de l'oeuf est l'oeuf de la poule

La poule et l’œuf s’invitent à l’Ecole

 

Qui des enseignants  ou des parents sont les premiers responsables du désintérêt pour l’Ecole d’aujourd’hui ? Les premiers font tout ce qu’ils peuvent pour apprendre à leurs élèves à lire écrire compter. Les seconds offrent des conditions optimum de vie à leurs enfants. Si l’on gomme les exceptions, la communauté éducative et nationale met une énergie considérable dans l’Education.

Des réformes qui s’enfilent comme des perles pour donner toujours plus de sens et de chances pour réussir, des remédiations, des psychologues, des réseaux d’aide, des restaurants du cœur en soutien scolaire, des logiciels éducatifs, des cantines qui emploient des nutritionnistes, des médecins scolaires qui préviennent, des clubs de sports qui ouvrent leurs portes, des piscines qui se construisent , des transport scolaires qui offrent du confort et des horaires adaptés.

Alors vient le temps où l’on voudrait plus de profs, de réseaux, de transports et en fin de compte plus d’école encore. Comment font les enfants en Inde, en Afrique pour apprendre à lire compter sans cette débauche d’attention ?

Ne doit-on pas voir dans cet abandon ou cette paralysie des apprentissages  comme la rançon de l’opulence ? A trop donner ? le sens même de l’apprendre est devenu  l’objet d’une transaction. Je ne peux apprendre que si l’on m’aide à apprendre et au final que si l’on  apprend à ma place.

La faiblesse de l’Ecole ne serait elle pas la conséquence d’une société qui a Tout et n’a plus de rêves à proposer ou  partager avec sa jeunesse ?                          igor deperraz

venise-055.JPG

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article