Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

La pilule amère du Bisphénol A

                Trois millions de tonnes de Bisphénol A sont produites chaque année dans le monde. Ce composé chimique dont l’écotoxicité n’est plus à démontrer inhibe deux hormones : La vasopressine et l’ocytine. Ce produit extrêmement dangereux peut avoir des effets toxiques sur trois générations. Son interdiction dans la composition des biberons n’est interdite que depuis 2010. Il faudra pourtant attendre 2015  pour que son interdiction dans l’ensemble de la chaîne alimentaire soit totale ! Deux secteurs de l’industrie alimentaire auront empoisonné nos enfants d’une façon durable : la boîte de conserve et la canette.

 Une boîte de conserve inventée par Nicolas Apper en 1795  et un développement industriel qui commence en 1802 avec la première fabrique inaugurée à Massy (Essonne). Une boîte qui ne pouvait contenir de Bisphénol puisque son inventeur Alexandre Dianin la découvrait en 1891. La première étude soulevant sa toxicité date de 1930 ! Plus de 80 ans de mensonge et de dégât sur la population.

 L’augmentation des cancers du sein et de la prostate ne peuvent être étranger à ce poison même consommé à faible dose. La boîte de conserve tapissée de Bisphénol devrait  être retirée du Marché immédiatement et non en 2015 comme le prévoit la réglementation européenne !!! Lorsque l’on y ajoute que la coopérative  Spanghero est le principal fabricant de boîtes de conserve …Le cassoulet… Cette dernière tenant à éloigner les médias de cette activité, on peut légitimement se poser quelques questions…

Le consommateur doit s’abstenir d’acheter, consommer des boîtes de conserve en toute urgence. Si une procédure collective se met en place, la class action à la française il faudra alors  demander des comptes aux propagateurs d’une mort annoncée depuis les années 30.

Igor Deperraz

Commenter cet article