Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

La corneille à la corbeille

Corbeille des mots Corneille des os

 

Tout le monde a oublié qu’au début des PC, il n’y avait de « corbeille » que sur les ordinateurs de Steve Job. Cette l’interface visuelle à l’image d’un bureau réel  a obligé la « fenêtre » à copier cette boite magique qui permet à la fois de jeter et de récupérer. Une simple icône sur un écran qui a conquis les switchers- surfeurs du Monde entier. Comment imaginer aujourd’hui un ordinateur sans l’extrapolation de la corne en  osier agricole qui servait à récupérer la bouse de vache pour assurer la continuité du foyer. Le mot corbeille avait une image assez négative de part le geste ancestral qui précédait la remise du document en son contenant. Froissé, écrasé dans la main puis  vulgairement jeté.

C’est le chemin naturel que prenait les textes  qui pour différentes raisons ne nécessitaient pas plus d’attention. Confronter à une explosion textuelle de ses lecteurs, la Presse a longtemps hésitée à mettre à la corbeille les égo-productions de ses apprentis journalistes. Ne pas froisser avant de jeter n’est pas un geste naturel pour un lancer efficace.

On inventa donc le blog Haussmannien, celui qui accueille  en son sein la bouse textuelle qui permet de ne pas refroidir les relations. Une compilation digne du « désert des tartares »pour réchauffer les espaces virtuels peuplés d’Elfes lecteurs et de trolls rédacteurs. N’y avait-il pas plus de noblesse dans la presse papier et de force lorsque le papier prenait son dernier envol pour la « corbis »au pied de son lanceur. Une poésie du geste et un dernier voyage pour des mots qui aujourd’hui connaissent l’ère glaciaire du vide cybernétique… ne profitant pas finalement de ce dernier moment sous le bureau pour lancer un regard furtif sur l’origine « Du Monde ».  igor deperrraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article