Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Cocorico au Mali ?

L’armée française aura fini par traverser le Mali à la manière de la caravane publicitaire du Tour de France. Des gros bras, des muscles, des rafales et des missiles pour tout gadget. Les guérilleros du désert ont depuis des dizaines d’années pris acte de leur infériorité technologique. Ils savent que la politique étrangère française est prise au piège budgétaire d’une occupation durable. Repliés dans des endroits difficilement atteignables, ces fanatiques vont se fondre dans la chaleur du désert en attendant patiemment que la caravane passe. La frontière Nord du Mali représente bien plus qu’une simple limite territoriale .Elle marque la séparation entre le Monde arabo chrétien blanc et l’Afrique noire. Un racisme larvé qui a fait suite à l’esclavage millénaire pratiqué dans la région. Aujourd’hui’on se rejette de part et d’autre de cette ligne la responsabilité des exactions commises par les dictateurs de région. À la chute de Kadhafi, on lynchait toutes les personnes de peau noire soupçonnée d’avoir servi dans la milice, aujourd’hui au Mali, on lynche, viole tout ce qui ressemble à un Arabe. Cette haine est attisée par les politiques coloniales successives des pays occidentaux .sommes-nous prêt à donner de notre temps et de notre budget pour que le Mali se dote d’une armée bien payée, bien formée, acceptons-nous de baisser nos salaires, nos retraites de 20 pour cent pour payer enfin à leur prix les producteurs et les richesses du sous-sol. Abandonnerons-nous notre équipement militaire sur place pour que la force africaine soit dotée d’outil performant ? La réponse est non. Dans quatre ans, quarante otages croupiront dans les grottes de la région dans l’indifférence générale et les islamistes auront entre-temps changé de stratégie. Une guerre qui ne fait que prendre des positions de l’ennemi sans le réduire est une guerre perdue. Une belle traversée du désert qui peut rivaliser avec le Paris Dakar, mais aucunement un anéantissement de l’adversaire. C’est pour cette raison que les partenaires de la France se sont montrés prudent .les islamistes sont toujours en embuscade avec le Temps comme arme de destruction massive.

Igor deperraz

Commenter cet article