Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Jibrayel-1.jpgJibrayel2.jpg

Rencontre avec Hervé Jibrayel sur le port de Marseille de l’Estaque

Les quartiers nord de Marseille… Toute la France en parle ! On aime y montrer du doigt les dérives de ses habitants vers l’économie souterraine. Vue de Paris, la cité phocéenne est depuis toujours ce territoire banni que l’on cite volontiers pour son clientélisme. Cette Mégapole est devenue depuis 10 ans un immense chantier à ciel ouvert qui a progressivement repoussé l’habitation insalubre vers la périphérie.

 Hervé Jibrayel est d’origine libanaise, Député de la  4 circonscription, il fut le premier élu de la diversité en 2007. Il a été réélu en juin 2012 et est aujourd’hui l’un des nombreux vices -présidents du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Il participera avec cinq autres prétendants aux primaires socialistes afin d’obtenir l’investiture officielle du parti à la Mairie de Marseille. « Je ne m’interdis rien ! » Aime-t-il répéter.

Par ce petit matin ensoleillé de septembre, il prend son petit déjeuner en terrasse, croissants à la main et cravate débridée en face du port de l’Estaque. Ce petit village marseillais fut longtemps un bastion communiste avant de basculer P.S. Robert Guediguian,  comme Zola ou Auguste Renoir a décrit la poésie des lieues avec toute l’emphase qui sied à cet ancien quartier ouvrier.

 Comme dans les excellents films de Martin Scorsese, il s’essuie le front avec son mouchoir de coton blanc tout en embrassant les gens qui passent en terrasse. Un petit mot pour les parents et la famille, l’enterrement d’un ancien, l’avancement d’un permis de construire, la naissance du petit dernier, rien ne lui échappe ! Il s’inquiète pourtant pour sa mallette restée dans le coffre de la voiture et demande à son chauffeur d’aller la chercher « je connais bien le quartier, même si les gens respectent la voiture de Jibrayel, t’es pas à l’abri qu’un gosse de 13 -14 te casse la voiture ! »

 Dans ma permanence dit- il, je reçois des gens victimes de vols avec le visage abîmé par les coups qu’ils ont reçus ! Ils n’hésitent pas à me dire aujourd’hui qu’ils voteront plus pour moi, mais pour le Front national. « Une femme qui votait PS avant m’a expliqué que la vie dans le quartier était devenue si dur, qu’elle avait peur de sortir et qu’elle voterait Marine Le Pen » et d’ajouter « Je suis pour qu’un corps d’élite de la gendarmerie maintienne l’ordre républicain à Marseille, j’ai même fait une proposition en ce sens ! Quand l’ordre sera revenu on pourra discuter, mais avant il faut que les gens puissent sortir de chez eux librement, la sécurité c’est la République »

À propos du front national qui a tenu ses universités d’été en ville «  le vieux (Jean marie Le Pen) avait fait la guerre d’Algérie ; alors il s’entourait de crânes rasés, mais sa fille, elle est plus dangereuse ! , il  cite   volontiers Chevènement pour justifier son discours sécuritaire, mais évite le nom de Manuel Valls. “il faut donner des moyens pour la formation ! Avec un travail, y aura plus tous ces problèmes, c’est ce que fait Hollande à son rythme”

 La justice s’est penchée aussi depuis 2011 sur des subventions versées à des associations proches du député: des croisières et des colis de Noël “je donne de l’argent à des clubs de sport, de boule, c’est ça aussi la vie des quartiers. Je suis un honnête père de famille !” Difficile d’aborder le sujet avec un homme qui s’est donné sans compter pour ces électeurs. Il faut prendre en compte la réelle compassion méditerranéenne de ce chrétien convaincu. Le député Hervé Jibcayel incarne la figure immortelle du patriarche méditerranéen, mi-homme public, mi-père de substitution. La compassion n’est pas toujours corruption. La méditerranée fait les hommes politiques à son image, tout en couleur et en passion, il est souvent difficile de comprendre la bouillabaisse marseillaise si l’on ne trempe pas ses lèvres dans le pastis du bar des sports du coin.

Si la démocratie participative a encore du sens, l’ancien postier d’origine libanaise représente la diversité marseillaise dans tout ce qu’elle apporte à la République, mais aussi dans sa conception très orientale d’exercer la fonction représentative. Une posture où la parole et la main que l’on pose sur une épaule vaut loi. C’est aussi pour cela qu’il lui sera difficile de convaincre les  13 et 20 octobre les notables socialistes du bien-fondé de sa candidature à la Mairie de Marseille face aux deux redoutables politiques - Carlotti et Menucci . Une saga décidément qui s’annonce très Scorsesienne.

 

 

Igor Deperraz

jibrayel-4.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article