Jean Pierre, "Foucault" perd la boule

par igor deperraz  -  18 Septembre 2013, 17:51

Foucault en perd le Nord

Un pendule de Foucault est installé aux Nations Unies, c’est une reconnaissance internationale pour ce français qui prit le pari fou de démontrer la rotation de la Terre et par cette occasion de vérifier le bien-fondé des lois du mouvement de Newton en 1851 . Ce n’est que plus tard que l’on posera des doutes sur le bien-fondé de cette démonstration dans un espace-temps qui se postulait immuable .Les forces de Coriolis n’étaient pas encore connues et la théorie de la relativité non plus ! Le pendule de Foucault est donc fixé à une hauteur de 23 mètres, ce qui est bien insuffisant pour que la démonstration soit réaliste !

 Mais l’idée est là, le monde contemporain est fait de sciences et non de théologie. L’ensemble des nations s’est donc accordé sur l’idée de Foucault : La Terre est un espace régi par des lois physiques et mathématiques. Ce mouvement oscillatoire marque le monde contemporain dans sa philosophie générale: La toute-puissance de la science ou du moins la modélisation physique de la Terre. Au commencement ne fut pas le verbe, mais les équations de l’univers.

On peut s’interroger sur le pacte onusien lorsque fleurissent des États théologiques ou des théories niant la théorie de l’évolution au cœur même du pays qui héberge cette Société des Nations. Le pendule de Foucault, à défaut d’emporter l’adhésion de l’espace-temps qu’il oublie permettra dans les années et siècles à venir de connaître l’État philosophique des États constitués .Sa disparition des Nations Unies signerait le grand retour de l’obscurantisme…

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :