Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Le Haka  de François Hollande

La France est dans une mauvaise passe… Baisse de sa note, manifestations et mutinerie bretonne, le gouvernement ne sait plus très bien ou donner de la tète. Devant tant d’adversité et de complexité ,rien ne vaut pour dynamiser le corps social qu’un bon Hakka ,ce chant de guerre que l’on entend résonner au stade de France à chaque apparition de la prestigieuse équipe de rugby à XV .Le KA maté est un chant plein d’énergie, mais aussi  une complainte porteuse d’une certaine poésie du corps « Que nos poitrines soufflent-voici -l’homme poilu ». On peut  y sentir  la manifestation virile d’un sport à la démarche très sexiste.

 Néanmoins les All blacks doivent pourtant nous interpeller sur la capacité d’un groupe à porter dans un seul chant son  projet de victoire sur lui-même. Qui se souvient de Frano Botica ou John Gallager, l’équipe de rugby rayonne sur le stade par sa présence collective et non par le succès de quelques individualités.

C’est un peu ça la magie des faux dieux du stade, nous apporter l’énergie virile sans nous ôter notre part de féminité. Une parade de la conquête pour une victoire sans concession des corps toujours plus flamboyants. Il serait bien entendu délicat de demander à François Hollande de remplacer la Marseillaise par un Haka. On peut se s’interroger cependant sur le chant strasbourgeois. Est-il toujours adapté à notre situation géopolitique ?

Un Haka aurait plus de panache et donnerait à ceux qui le suivent des sensations fortes.  Une France en mouvement et en osmose. Une différence avec cette France en mou qui se dessine un peu plus chaque jour. La politique se niche parfois dans les détails et dans le corps poilu de ceux qui la mènent.

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article