Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

cafe-diem.jpgGoogle s’invite au » Monde »

Google s’impose définitivement dans le paysage de la Presse française en acceptant d’abonder un fond de 60 millions d’euros pour favoriser la transition numérique des titres d’information générale ou politique. Qu’elle soit écrite ou en pure Player, les titres auront accès, après examen des dossiers a une somme forfaitaire leur permettant de consolider leurs positions sur le Net. La ressource publicitaire empruntera bientôt le même chemin en transférant sur la presse en ligne ses investissements. L’accord du vendredi 1er février 2013 fera date. C’est l’abandon programmé des titres papier. Si le Monde vient de perdre 14 pour cent de lecteurs, cette pente ne risque pas de s’enrayer. Les lecteurs fidèles du journal vieillissent et ne suffisent plus à rattraper les parts de marché perdues. Les raisons en sont connues, mais faire face au conservatisme naturel des professionnels de l’écrit s’avère compliquer. Qui aujourd’hui peut lire une chronique du journal lorsqu’elle dépasse les 2500 signes ? Qui ne s’est pas étouffé de rage en se déplaçant voir un film croquer avec une emphase trop parisienne. On nous vante la rigueur et le mythe du journal de référence, mais la tentation de l’information spectacle a fait des émules dans la Rédaction depuis la célèbre affaire DSK. Un film tiré du livre de la diva du journal devrait sortir prochainement. Les analyses de Michel Noblecourt sont toujours remarquables et plus ordonnées que son bureau, mais il lui faudra bientôt se plier au format tablette. La transition numérique n’est pas que déplacement de la Rédaction vers un support, elle est aussi changement des pratiques professionnelles et redéfinition de l’organisation rédactionnelle. Le métier de journaliste est largement impacté par la « googolisation » de l’information. Le « Monde “ se doit de s’ouvrir aux nouvelles formes d’écritures .on perçoit les hésitations corporatistes qu’affectionnent Michel courtois dans le traitement réservé aux courriers du Monde. Ouverture et fermeture se succèdent. Depuis quelque temps, l’espace réservé au lecteur s’est accru, mais il n’aura échappé à personne que la rubrique courrier du supplément télé et du Monde magasine ont été supprimé .la transition numérique et énergétique du journal ne se fera pas sans ses lecteurs et j’ajouterai sans de nouveaux lecteurs et journalistes.  

Igor deperraz

Commenter cet article