Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Une norme sur deux supprimée ?????en matière de terrorisme ?

 

Le tueur de Montauban-Toulouse ne parlera plus et pour cause il est mort. Aucun otage, un immeuble vidé de ses occupants, des centaines d’armes braquées sur lui. En commettant ses assassinats sordides, l’homme avait accumulé de grossières  erreurs tactiques laissant derrière lui son adresse IP, utilisant un scooter reconnaissable, ne quittant pas la ville après  ses forfaits. Rien dans ce mode opératoire simpliste ne ressemble à ce qu’un militaire entrainé pour agir derrière les lignes ennemis ne peut apprendre en quelques jours d’instruction.

Son engagement en Afghanistan  n’était du qu’à sa propre initiative et il n’a pas été accroché par les mouvements qu’il prétendait incarner. Cet homme attaquant tout à la fois des musulmans et des juifs et des enfants n’avait certainement pas toutes ses facultés mentales !!. Un illuminé comme le Raid peut en neutraliser toute l’année sauf que celui-ci était particulièrement dangereux. Pourquoi le présenter comme un terroriste ? Et dans quelle mesure pourrait-on qualifier de terroriste un  malade invoquant Jésus  Christ pour égorger sa femme au bord de son lit ?

Rien dans  cette affaire ne peut faire penser qu’une organisation politique ait organisé une série de crimes pour déstabiliser l’Etat de droit. En annonçant dans le fil de l’action de nouvelles  lois répressives pour éviter un avenir qui sera obligatoirement différent, le Président de la République agit avec précipitation. L’ensemble des services de Police ont mené à bien une opération de neutralisation d’un criminel sans qu’il soit nécessaire de stigmatiser ou d’aggraver l’ensemble des lois et règlements existants. Le candidat président appliquera –il son grand principe une norme nouvelle, deux de supprimer ? Si cette affaire permet de souligner le talon d’Achille face à des actions isolées, rien ne pourra jamais empêcher la folie meurtrière d’un  homme reclus dans sa haine et dans ses phobies. L’Etat et le corps social a réussi sa mission de maintien de l’Ordre public dans le cadre juridique actuelle, c’est une raison suffisante pour se sentir rassurée et protégée et féliciter les forces de police sans extrapoler plus que nécessaire.  igor deperraz  chronique matinale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article