Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

 

 

 

 

 

 

 

 

Sauve qui peut l’Euro ; les femmes et le président d’abord

 

 

 

L’organisation par le gouvernement grec d’un referendum nous rappelle que la démocratie est originaire d’Athènes. Il est donc bien naturel que son gouvernement consulte ses citoyens. Chaque gouvernement devrait demander par referendum à ses administrés s’ils acceptent de payer la dette Grec….Dans cette partie de poker menteur, chacun essaye d’échapper à ses obligations. Les grecs ne souhaitent pas se priver de la manne européenne qu’ils ont considérée comme une redistribution entre pays pauvres et riches. Ils ne rembourseront donc jamais ce cadeau en faveur de leur développement .Les institutions européennes, responsables d’avoir distribuer sans contrepartie l’argent public ne veulent pas endosser la responsabilité de leur incurie. »

L’Allemagne continue de ce fait à payer des dommages de guerre .Une position  qui l’incitera à sortir de l’euro groupe si elle ne veut pas financer à fond perdu l’ensemble des pays européens en crise .

Mais  La sortie de l’Euro est une opération délicate et incertaine.

Une possibilité serait de donner un euro CFA aux pays déficitaires. Comme l’Afrique qui continue à vivre avec le franc CFA. Une sorte de relégation en deuxième division pour les pays à la traîne.

Les jours de L’Euro, dans sa configuration actuelle sont comptés.

Le Président de la république française le sait mais il ne peut résoudre ce problème avant les élections. D’où une agitation continuelle pour maintenir à flot le navire jusqu’à ce qu’il prenne l’eau de toute part.

« Si je coule l’euro coule, et si l’euro coule je coule » Nicolas Sarkozy pourrait expliquer son échec à la présidentielle par cette cause externe et salvatrice pour un ego très prononcé.

 

 

Igor deperraz

Commenter cet article