Et Jean Luc fit neuf pour cent...

par igor deperraz  -  27 Mars 2014, 16:52

 

L’affront de gauche face aux résultats des municipales

Le Front national arrive devant le Front de gauche (neuf pour cent des voix) dans les villes de plus de mille habitants. C’est un grand revers pour l’idée d’une Gauche plurielle qui pensait écouter « le peuple ». Jean Luc Mélenchon a su séduire en son temps  un public de la gauche caviar sans jamais toucher du petit doigt l’électorat populaire.

 Les grandes idées à la Jaurès ne font plus rêver les chômeurs de la Seine Saint Denis et encore moins ceux qui travaillent au SMIC. Le Front national a remporté la bataille des idées contestataire à défaut de remplir les urnes.

Que propose le Front national …supprimer les médiathèques, les festivals  pour organiser des bals populaires avec saucisson et vin rouge. Nos concitoyens qui ont voté pour ces militants antis culturels ne se retrouvent plus dans la France élitiste d’aujourd’hui.

 La faute est partagée …Comment comprendre ces centaines de pièces de théâtre subventionné qui se jouent tous les ans et  qui n’ont ni goût ni saveurs , ces médiathèques qui n’ont pas su attirer les gens modestes en leur sein et surtout comment oublier que les maisons des jeunes et de la culture ont été envahies et colonisés par des profs en retraites pour qu’ils s’adonnent aux joies du Yoga…

L’émergence du Front National et la marginalisation du Front de gauche ne sont pas le fait d’une montée des idées d’extrêmes droites, mais bien d’un aveuglement de la gauche intellectuelle qui s’est involontairement coupée de la masse des gens. Il faut relire Raymond Aron, Camus et Marx pour renouer avec l’idée d’une gauche des idées. À la fois dans sa critique et dans ses justes analyses du Capitalisme.

 

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :