Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Enquête sur le père Noël.

Le père Noël est devenu depuis le début du 20 siècle  cette figure légendaire du Père dans l’imaginaire collectif. Il est tout à la fois Dieu, père de substitution et représentant incontestable de la société patriarcale. Il offre des cadeaux aux enfants sages en passant par la cheminée matriarcale. Tout un symbole qui pérennise la domination masculine. Alors que traditionnellement, ce sont plutôt les femmes qui font toute l’année le sale boulot des corvées ménagères, c’est l homme qui se voit gracier chaque année par sa progéniture le soir de Noël. Le père noël viendra  t- il ou ne viendra-t- il pas pour récompenser la sagesse de l imposture ? L’enfance  est dans l’expectative..

 On peut évidemment nuancer l’aspect symbolique de cette canonisation du père tout puissant pour ne retenir que l’offrande, le don et la bonhomie du personnage. On peut aussi voir dans cette soirée la réconciliation familiale de l’imposture masculine, mais il est un fait que l’on ne peut sous-estimer…Le père Noël n’a pas sa mère Noël !

 Faut-il alors à continuer à croire au père Noël ? Je crois que oui.  Il est possible d’adhérer à un modèle contestable sans en adopter les travers. Ce père Noël Coca-Cola que nous vénérons tous depuis les années 30 est aussi porteur de la société du fast food qui l’a créé.  Il n’y aura donc pas au pied des sapins  de simples offrandes emportant le désir de partage, mais un amas de biens de consommations.

 C’est à Noel que peut se résumer tout  le projet imaginaire de notre société basée sur la domination masculine et posée sur la religion de la consommation. Le père Noël serait-il une ordure ou une imposture ?

Igor Deperraz

Commenter cet article