Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

La fée d’Edo

 

 

 

Le japon d’aujourd’hui comme celui d’hier vit au rythme des catastrophes naturelles .L’incendie, provoqué par un séisme en 1923 dans le Kantô tua  150 000 personnes.

Le feu prit dans des maisons construites en  bois et en  papier,spécialement étudiées pour les tremblements de terre .Ce qui protégeait de l’ensevelissement mettait finalement en danger contre les flammes  .C’est bien la , le paradoxe auquel nous sommes confrontés chaque jour dans nos sociétés complexes .Trouver un équilibre entre des possibles imprévisibles  L’énergie atomique fait peur et inquiète .mais n’oublions pas que  dans  la mémoire des habitants d’Edo(Tokyo),le bombardement par les B29 ,fin 1944 de la ville fut et reste  un plus grand traumatisme collectif  qu’Hiroshima et Nagasaki.Le Japon et ses 3400 îles vivent au quotidien dans un état de catastrophe naturelle .Le skintoiste  mélangé au Bouddhisme  résume assez bien l’état d’esprit japonais ,c’est comme ça…. Les retombées radioactives, aussi spectaculaires soient elles, auront probablement autant d’impact sur la santé que la pollution des nappes phréatiques en Bretagne sans pour autant qu’un vaste mouvement international d’émotion vienne y mettre le holà  .Les Japonais corrigeront sans difficultés  les défaillances du circuit de refroidissement  des centrales nucléaires et ne freineront pas les ambitions de  cette industrie. Cet accident technologique amènera de nouvelles constructions de centrales, plus nombreuses, plus sécurisées .Elle évolueront en s’implantant   sur des plateformes flottantes ou en immergeant les réacteurs dans l’océan .Nos sociétés ne sont pas  prête à revenir sur les bienfaits de la fée électricité à la baguette souvent  imprévisible mais à la lumière si convoitée.

 

Igor deperraz

Commenter cet article