Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

DSK fine

Dominique Strauss Kahn n’apprécie guère la pression médiatique dont il fait l’objet. Son avocat accuse par la même occasion les journaux de troubler la retraite paisible de l’ancien Directeur du FMI ou de l’ancien prisonnier de la forteresse New Yorkaise selon le point de vue que l’on adopte pour comprendre l’affaire du Carlton. DSK bénéficie pourtant dans la presse d’une certaine mansuétude langagière. On parle d’une escort girl pour l’ancien ministre.  Ce qui atténue la qualification professionnelle de la célèbre  "Jade ». Pour le commun des mortelles, on parlerait de P…en quatre lettres, mais la personnalité extraordinaire de DSK vaut bien cette précaution sémantique. La presse n’a pourtant pas cessé de ménager le grand homme en évoquant des parties fines là où d’autres auraient eu le droit à « partouze » ; le procès fait à la presse est donc bien singulier.

igor deperraz

P1100804.JPG

Commenter cet article