Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Les marronniers fleurissent dans les aéroports internationaux.

 

 

Les aéroports du monde entier sont devenus, depuis l’année dernière, des sites touristiques à part entière .Il y a à peine  un an, nous étions des milliers à attendre, sur les banquettes de l’aérogare, l’extinction du fameux nuage de cendre envahissant le ciel européen. A Noël dans les halls de Roissy, cotillon et bonnet rouge à la main, nous dégustions un mauvais champagne, assis sur les escaliers roulants du même aéroport .Aujourd’hui, l’aéroport du Caire affiche complet et propose à des passagers ébahis la visite de la tour de contrôle en guise de pyramide  .Cette mode récente, qui consiste à consacrer ses vacances dans des lieux aussi cosmopolite qu’un aérogare international surfe  certainement sur la vague des voyages low cost. . Tout, dans un aéroport est la, pour limiter  les risques inutiles .DE la climatisation à l’ambiance»hall de gare »On se rassure, on est chez nous, .La boutique de produits régionaux, préemballés, la presse locale sous contrôle moral, Une vue sur la ville lointaine et le petit plus ..,la cuisine internationale aseptisée qui  empêche un retour avec la turista. .L’aéroport est devenu depuis l’année dernière une destination touristique comme une autre. Il faut s’y habituer et s’organiser en conséquence .Beaucoup y trouvent leur compte et améliore ainsi  leur emprunte  carbone, catastrophique dans le transport aérien  .Il convient  de s’affranchir d’une idée reçu. Les aéroports internationaux sont les nouveaux clubs vacances des années 2000. Les équipes de télévision ne s’y trompent pas non plus .Elle passe en boucle les mêmes images, filmées une fois pour toute lors de l’éruption islandaise .Une économie non négligeable pour un sujet que l’on peut appeler un marronnier.

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article