Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

De l’herbe pour Bertrand Delanoë  

Il est des gazons maudits comme celui du champ de Mars ! Pour avoir manifesté pacifiquement leur désaccord avec le mariage pour tous, Bertrand Delanoë, Maire de Paris réclame aux organisateurs de la manifestation 100 000 euros .une contribution pour remettra la pelouse en état. Le Maire de Paris avait d’ailleurs légitimement réclamé cette somme pour un concert commercial de Johny.

 Pour une manifestation citoyenne aussi burlesque ou grotesque que celle-là, il y a disproportion manifeste entre le sinistre et la peine. On serait tenté d’applaudir et surtout se réjouir de voir punir un mouvement opposé à ses convictions, il n’en faut rien ! L’espace public foulé par le public appartient à tous. Si l’on suit cet argument fallacieux, Bertrand Delanoë va réclamer de l’argent à chaque manifestation entre La République et Nation au prétexte que la chaussée a été usé par des milliers de manifestants. Les SDF du canal Saint-Martin auraient dû recevoir aussi la facture du nettoiement et de remise en état de l’herbe qui survit difficilement le long des berges.

 Tous ces élus ont oublié la chanson de Maxime le forestier qui réclamait en 1970 l’ouverture des pelouses du Sénat. C’était avant que la Gauche y soit majoritaire. Alors pour vous, cher Bertrand que j’apprécie par ailleurs un petit extrait de cette chanson que vous applaudissiez en ce temps-là « entre quatorze et quarante ans : Le Larzac ne leur a pas suffi/ils viennent s’installer ici/on voulait juste s’allonger/un peu dans l’herbe verte/répétons-leur en attendant/qu’ensemble on les emmerde/entre quatorze et quarante ans/.

 

Igor deperraz

Commenter cet article