Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

CRASY HORSE EN GREVE !!!

Grève des plumes au Crazy Horse

Les danseuses du Crasy Horse ont  fait grève pour obtenir la reconnaissance de leur travail afin  que soit pris en compte leur nudité dans la convention collective récemment modifiée. Le  corps nu et mis à nu doit trouver sa place dans l’échelle de rémunération des entreprises privées du spectacle vivant.

Avoir des seins fermes et des fesses en forme nécessite un travail de préparation difficile et souvent non reconnu. A ce niveau de prestation, se mettre à nu demande largement la possession d’un diplôme universitaire. Les hommes et les femmes qui ont exercé cette activité pendant les 7 années d’une courte  carrière pourraient obtenir une VAE (validation des acquis professionnels) pour se voir remettre un Master du Nu .Les spécialités poils ou sans poils donnant une spécialisation de fin d’année.

Prenant le contrepied des étudiants Québécois qui sont descendus « à poil » dans les rues de Montréal pour obtenir satisfaction, les danseuses du célèbre cabaret ont refusé de se dévêtir. Une situation bien embarrassante pour cette entreprise de spectacle qui verra peut être arriver, après les plombiers polonais, les étudiants et étudiantes polonaises pour des défilés de nus en plein Paris.  Une concurrence déloyale qui risque, si la convention collective ne reconnait pas la qualification demandée de mettre sur la paille ou sur les plumes,  les propriétaires des célèbres cabarets parisiens.

Les formes de contestation actuelles se cherchent et tâtonnent entre la volonté de s’exhiber ou se cacher. A continuer dans cette voix, le nouveau ministre de l’intérieur qui a demandé à ses  fonctionnaires de ne plus défiler en uniformes pour  respecter la loi interdisant  aux policiers d’user du droit de grève pourrait voir ses subordonnés les retirer pour mieux signifier leur mécontentement…..

                Igor Deperraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article