Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Dichotomie d’un génie

 Céline n’est pas l’homme Louis Ferdinand Auguste  Destouches .Celui  qui a sublimé le point virgule est un alchimiste des mots, un  précurseur  du nouveau roman.

L’homme est antisémite, comme une partie de ses compatriotes de son temps et s’est installé très rapidement dans la collaboration ,crachant sur Robert Desnos avec haine et fureur .En ses temps d’effondrement des valeurs fondamentales    . . .d’autres recevront la Francisque ou  s’engageront dans la cagoule  Ils arpenteront néanmoins  le 20 siècles en captant les plus hautes fonctions de l’Etat ou de l’industrie  ….. Le médecin Destouches aurait du être fusillé à la libération. D’une balle expiatoire de ce mal qui guette et rode aux pourtours des démocraties. Le cimetière des « aurait  du «  ne manquent pas de place ; tant l’Histoire grande et petite s’est écrite avec le sang impur des victimes de l’intolérance. C’est donc bien dans l’écriture, le style, cher à Flaubert qu’il faut rechercher le révolutionnaire de l’écriture, l’inventeur du langage moderne, l’affranchi de l’Académie, l’inventeur de l’écriture contemporaine  .extrait »Quand on habite à Rancy ,on se rend même plus compte qu’on est devenu triste .On a plus envie de faire grand-chose ,voila tout .A force de faire des économies sur tout à cause de tout ,toutes les envies vous sont passées. »LFC

Cette habileté,  qui habite l’incroyable perception du monde par une description presque cinématographique  est tout simplement révolutionnaire .Pour le reste, les débats s’enlisent dans les soubresauts de la nature humaine, plus qu’humaine. .Louis Althusser est il  un assassin ou un remarquable universitaire. Ferdinand Destouche  n’a aucun droit sur son œuvre, ni panthéon, ni compassion. Dans une intuition surprenante, il a signé par le prénom de sa mère, comme s’il envisageait par avance l’ignominie de son nom, le caractère abjecte et condamnable de sa personne. Les condamnations de l’homme étant sans appel nous ne pouvons laisser ses écrits en jachère. Ou pire à la portée des extasiés.. Déchu de son œuvre, l’écriture de Céline appartient à la Langue  Française. Elle peut comme écriture  être commémoré, Paul Eluard écrivait en 1948 « Noir c’est mon nom quand je m’éveille /Noir le singe qui me tracasse /Qui grimace moule à manies/Noir C’est mon poids de déraison /C’est ma moitié froide pourrie………..La dichotomie du génie

  Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article