Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Comment ne pas penser à ce poème de Rimbaud lorsque monte la complainte de lecteurs  mécontents de leur hebdomadaire  regrettant qu’il n’ait pas plus de complaisance avec le pouvoir en place.

L’amour d’un pays, d’un chef de gouvernement, d’un homme, d’une femme passe par bien des étapes contradictoires.

.Bonheur, joie déception, compassion, contrition et pourquoi pas rémission

…mais Arthur nous  avait déjà tout dit.

Il pleure dans mon cœur

Comme il pleut sur la ville,

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon cœur ?

O bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits !

Pour un cœur qui s’ennuie

O chant de la pluie

Il pleure sans raison.

C’est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi,

Sans amour et sans haine ;

Mon cœur à autant de peine

A.R.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article