Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

 

Jean Michel Apathie n’a pas tué le colonel Kadhafi, preuves en main …

 

Qui a tué le colonel Kadhafi ? Certainement pas Jean Michel Apathie qui demanderait des preuves et encore des preuves … pour échapper aux bœufs-carottes des guignols. Officiellement, le pauvre bougre est mort en sortant d’une bouche d’égout après avoir été repéré par des drônes ou satellites américains. Il serait absurde de faire le lien entre l’argent du sanguinaire dictateur et le financement d’une campagne électorale. Les yeux dans les yeux, le dictateur libyen est mort et il n’y a rien à ajouter. Aucun service secret n’aurait eu pour mission de liquider l’encombrant vieux campeur qui a pris le luxe d’oublier quelques piquets de tente à Paris. Le colonel Kadhafi nous dirait-on aujourd’hui prenait dans la capitale fait et cause pour les sans-abri du canal Saint Martin. C’est ce geste politique qui pourrait lui avoir été fatal ou du moins c’est une belle histoire qui pourrait nous faire oublier cet épisode fantastique et incroyablement burlesque de la cinquième république. Comment comprendre le goût prononcé des anciens dictateurs pour les caches de SDF, sinon la symbolique de repentance et au final le suicide libérateur. Le Colonel et le regretté Saddam Hussein ne nous raconteront plus dans des mémoires mettant en scène des hommes politiques français et des intellectuels des épisodes croustillants de leur passage sur Terre. Qui a eu intérêt a nettoyé la place avant que des preuves gênantes se répandent dans la presse française ? Toujours pas Jean Michel Apathie, qui aurait attendu plusieurs décennies pour évoquer des sources peu fiables. Il n’est bien entendu pas question de livrer à la rumeur publique des sources qui font défaut aujourd’hui. Contentons nous d’évoquer le bon boulot qui met en avant les services de renseignement occidentaux dans leur chasse d’eau salutaire. On est les meilleurs du Monde, Non ? Une conclusion qu’aimerait le chroniqueur de la preuve dans un monde de pieuvres.

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article