Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Amazon.fr

Amazon en ligne de mire

Amazon est devenu l’ennemi public numéro 1depuis que cette entreprise propose en  ligne un catalogue fourni de livres sans en majorer le prix par des frais de livraison dissuasif. Toutes les études sérieuses ont montré les conditions intolérables d’exploitation des personnes et l’usage abusif de l’optimisation fiscale pour ne pas participer à l’économie des pays qu’elle submerge par un quasi-dumping permanent. Amazon est par essence une entreprise prédatrice qui vise l’assèchement de la concurrence pour rétablir l’équilibre financier de sa branche livre.

 Ce n’est pourtant pas en obligeant les entreprises de vente en ligne à faire payer les frais de port que la disparition des petites librairies sera freinée. Le mal est plus profond et l’Amazon n’est que l’arbre qui cache la forêt. La lecture du livre papier a été supplantée par le Web et dans une moindre mesure par les liseuses numériques.

Le monde de l’édition est responsable de la désertification des librairies. En demandant entre autres aux libraires une avance sur trésorerie et en y envoyant massivement des piles d’ouvrages inutiles et futiles. Un livre chasse l’autre sans qu’une sélection sérieuse n’ait été faite par l’éditeur. Demain les rayons seront remplis d’ouvrages au titre fécond, mais au contenu stérile. Las de dépenser 15 euros pour de la littérature de gare, le consommateur a trouvé plus prudent de commander sur Amazon en lisant les commentaires du net.

Amazon a le mérite d’amener à la lecture un public timide et peu à même de rentrer dans une librairie. Des petits éditeurs boudés ou oubliés ont pu émerger sur le Web en évitant les grands distributeurs. Amazon n’est peut-être pas un modèle à suivre en termes de politique sociale, mais elle a amené sur le marché du livre un large choix.

Ce n’est pas en reportant la responsabilité sur une entreprise de distribution que l’on réglera le vrai problème de la librairie de qualité en France. Lisez, vous deviendrez liserons et fréquenterz naturellement les bonnes librairies de votre quartier

Igor Deperraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article