14 juillet sacré

par igor deperraz  -  22 Juillet 2011, 20:27

Le défilé du quatorze juillet dans la tourmente

 

Une fois balayé l’ idée reçue sur la commémoration du 14 juillet, trop souvent associée à la prise de la Bastille et non à la fête des fédérations de 1790,on mesure l’écart qui existe entre l’opinion publique qui associe le feu d’artifice et le bal populaire à la réalité politique de cette fête.Le 14 Juillet est la manifestation de l’Etat nation triomphant des langues régionales et unifiant au son du canon la patrie .Le projet révolutionnaire ,est avant tout l’idéal républicain de sortir les peuples du pouvoir des clochers.

En défilant sur les champs Elysées les régiments saluent l’autorité du pouvoir central, l’égalité la fraternité, la liberté.

Cette démarche s’est trouvée entachée par le caractère démonstratif de la puissance nucléaire au temps de la guerre froide.

En voyant passer des chars et des missiles en plein Paris l’ennemi supposé était sensé se poser des questions sur son éventuel volonté d’annexion .Le défilé pris en ces temps de tension est-ouest des allures de vitrine militaire. Une démonstration préventive de la force de frappe.

Aujourd’hui remettre en question un des derniers symboles de la Fraternité n’est pas sans danger pour la cohésion nationale. La montée des extrémistes et les tensions identitaires militent pour la pérennité des symboles.

Défiler pour la paix et enlever le caractère militaire du 14 Juillet n’est pas une mauvaise idée en soi mais cette idée généreuse n’est pas possible dans le contexte politique actuel.

En construisant une armée Européenne et en s’engageant dans une défense commune, le débat s’éteindra par lui-même.

C’est l’Europe qui portera alors les valeurs de liberté, égalité, fraternité lors d’un défilé commun

 

Igor deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :