Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

La comédie du like

La comédie du like

La comédie inconnue

Les réseaux sociaux  ont ouvert  le monde et propagé nos petits « moi » sur l’immensité de la planète .web sans affecter pour l’instant nos Arts Vivants.  Nager dans cette forêt inorganique mélangeant le théâtre de  rue, la musique live, les émotions, les regards et le contact à fleur de peau est une source bienveillante  d’humanité et de rencontres.

Une exploration  de l’autre dans sa vérité nue. La comédie humaine s’est  jouée de tout temps dans le charnel et le visuel. Nous devons aujourd’hui  sans cesse nous adapter, adopter à cette nouvelle temporalité pour ne pas oublier nos origines.

Nos  écrans tissent une toile inconsciente et dressent pourtant  des barrières inconscientes qui font persister les différences de sexe, de peau, de sensibilité. Cet autre que nous définissons  comme un inconnu s’il n’a pas collecté ou acheté des milliers de « like ».

 La fragilité des rapports humains, ce face à face du quotidien  nous donne à percevoir nos  émotions primaires, reptiliennes. Nous sommes spectateurs et acteurs de nos vies si nous acceptons de mettre une parenthèse, une distance à l’entre soi de la relation virtuelle.  Vivants nous sommes ! Revendiquons l’être au monde en faisant  confiance à nos perceptions sensorielles. Le théâtre et la musique   nous donnent à jouir de ses vibrations.

 Comédien  en  scène dans des théâtres indépendants,  cheveux virevoltants au vent des cachets  sont à inscrire au patrimoine de l’Unesco. Défendre les arts vivants, c’est  lutter contre le monopole et non l’existence des réseaux sociaux.

Remplacerons-nous un jour le « je t’aime » par un like …La touche du clavier par le toucher de la peau. Le théâtre est résistance et persistance de l’existence, existentialiste minimaliste du 21 siècle.

Pour que le virtuel ne devienne pas la grande prison de l’inconnu, le spectacle vivant doit en rester  la clef.

                     Igor deperraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article