Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Nous ne gagnerons rien à avoir vu s’humilier Marine Le Pen dans le débat raté et tronqué des télévisions françaises

Tout ce temps de vies passé à polémiquer, parler, se chamailler, s’humilier  pour qu’un élu porté par dix-huit pour cent des protagonistes se retrouve avec une petite valise donnant le droit de vie et de mort pour tous. Un roi, élu par une noblesse d’État cherchant à tout prix à éviter une nuit du 4 août.

Il y a bien une énorme machine de propagande en faveur de « bonnes affaires » qui s’est mise en  place pour trouver son champion .On se gausse du débat raté de Marine Le Pen comme on se gaussait de Philippe Poutou par mépris de classe.

Non ! Philippe Poutou et Marine Lepen n’ont pas toujours la classe, cette classe que l’on qualifie intellectuelle, mais  qui relève en réalité  d’un choix, de caste.

Emmanuel Macron brillait dans la lumière des chiffres et des concepts, mais comme l’écrivait Nietzche dans le Crépuscule des idoles. « On pourrait dire, pour recourir à une formule : jusqu’ici tous les moyens par lesquels l’humanité devait être rendue « morale « ont été foncièrement immoraux ».

Dénoncer  le manque d’agilité, de subtilité lorsque dans le même temps, on inonde les ondes de radio d’insanités sonores et les télévisions et réseaux sociaux de poubelles à fric n’est que la rançon de l’argent que l’on se fait sur le dos de la misère intellectuelle.

Humilier Marine Le Pen  ne fera que renforcer cette idée nauséabonde  d’une France majoritaire qui vit l’intellectuel comme un ennemi.

La mauvaise tenue du débat, les invectives et la médiocrité des conversations n’est que la cause de la défaillance de la télévision française. Les journalistes n’ont pas été à la hauteur du débat .Non seulement, ils ont été mauvais, mais en plus ils ne mériteraient plus leur carte de presse.

Nous avec un petit n, le bien vivre ensemble, nous  qui sommes insoumis, mais pas soumis aux tentations autoritaristes de Mélenchon, nous qui ne voulons pas d‘insurrection permanente.  nous qui ne voulons que vivre paisiblement avec nos concitoyens de droite et de gauche .nous qui aimons le foot et la poésie, nous qui aimons les homos et les machos. Nous qui refusons le Front national, Nous qui voterons pour Macron, non par conviction, mais parce que la règle démocratique est de choisir entre la démocratie et la démocrature.

Nous qui ne voulons humilier, ni Poutou ,ni Marine Le Pen ,nous voulons l’égalité républicaine ,la retraite pour tous à 60 ans ,un revenu décent  pour tous ,des livres et des stades de foot ,des poèmes et des blagues salasses .

Nous qui voulons vivre en paix et comme l’écrivait Coluche  « Qu’on nous la foute …Le respect de l’autre dans son identité, son altérité sa féminité ou sa masculinité.  Nous autres et autres

 

 

Igor Deperraz

Commenter cet article