Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

photographe igor deperraz

photographe igor deperraz

Mise à nu d’Emmanuel Macron dans sa stratégie anti- syndicale.

 

Le postulat de base, pensé de longue date par  le philosophe Emmanuel Macron est de réunir sous son nom une large coalition de Droite au parlement .Pour ce faire, il pourra s’appuyer sur des « marcheurs » naïfs  comme des lapereaux de six semaines et des socialistes et députés L.R. prêts à tout comme Manuel Valls pour ne pas perdre les miettes d’un système passé.

La nouvelle assemblée sera légitime et propre, au sens de la moralisation de façade de la loi Bayrou .

Elle aura en face des syndicats qui n’auront pas » compris » que le fonctionnement à la  grand-papa des centrales syndicales allait les réduire à la caricature d’un système politique périmé.

République- Nation avec une petite pancarte juvénile et adulescente ne peuvent dans notre ère numérique que faire sourire et prouver sa cruelle  inefficacité .Le mouvement  « Nuit debout s’est de lui-même consumé en pensant vieux avec des jeunes.

Pour affronter un libéralisme propre, il faut un syndicalisme propre… Et nous savons tous que le compte n’y est pas…

Cumul de jetons de présence, mandat à vie, financement par le biais de la formation professionnelle, le monde syndical ne répondra pas aux nouveaux critères de la loi Bayrou. Restant ainsi  à la traîne du grand mouvement de main propre

Le gouvernement  et Emmanuel Macron n’auront plus qu’à affirmer avec le soutien de l’opinion publique  « De qui êtes-vous le nom et quelle morale syndicale apportez-vous pour contredire notre politique de libéralisation?

Il reste quelques semaines aux centrales syndicales pour faire le grand ménage et moraliser l’exercice syndical. ?????

Il faudra autrement que les salariés, retraités oubliés s se trouvent par eux même l’expression de leur propre résistance en refaisant le parcours de Macron .Assainir le marché de la contestation pour imposer une nouvelle légitimité la contestation syndicale.

Un 'En marche syndicale' pour en finir avec la corruption…

 

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article