Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Macron ou Pétain ? Pétain ou Macron ? Ni l’un ni l’autre

Ne tournons pas autour du pot, la philosophie politique du jeune Président  a bel et bien existé …sous l’occupation .On l’a appelé la Collaboration. Mais c’était, il est vrai dans une autre époque, un autre siècle.

Renée Château, socialiste animait alors la ligue de pensée française, alliée du rassemblement national populaire de Marcel Déat …Député socialiste.

Et si l’on voulait enfoncer le clou, on pourrait reparler de la position de François Mitterrand  au sein de l’administration de Vichy, reçu par le maréchal Pétain le 15 octobre 1942.Un régime politique  qu’il ne quittera qu’en 1943…

Bien entendu, les rappels historiques sont hors contexte et François Mitterrand a su faire oublier ce passé tout en fleurissant la tombe du vainqueur de 14. Un ancien président qui a très vite compris l’impasse de la stratégie de la collaboration pour mener les combats qu’on lui connaît et entrer dans la résistance .

L’élection du Président Macron a révélé l’agonie de la presse d’opinion et de la presse tout court .Ne chercher pas les critiques a cette entreprise de collaboration ; on nous chante à longueur d’antenne que la situation est nouvelle, révolutionnaire …

Mais …

Que lirions nous (à juste titre) si Marine Le Pen avait été élu et avait débauché le maire du Havre, le battu de la primaire de droite et un ancien présentateur de kangourous voyant l’heure de la retraite sonné le glas de sa notoriété.

Que dirions-nous si Zidanne avait décidé de jouer la coupe du monde dans l’équipe d’Algérie …Que disons-nous des jeunes Français qui rejoignent la Syrie …on les appelle volontiers des traîtres et on les empêche de revenir.

La réunion de ses contraires est une imposture qui ne sert qu’un pouvoir autocratique .Il y aura toujours un club de foot à Marseille et un club à Paris .quel serait l’intérêt de réunir les deux en un seul ?

Un anti mariage pour tous qui siège avec un opposant à Notre Dame des landes .Un partisan de l’ultra libéralisme éducatif avec une créatrice d’album …peuvent ils gommer la lutte des classes, des pouvoirs ou des ambitions.

La démocratie, c’est avant tout l’art de concilier les contraires, pas de les mettre ensemble dans un tout qui se voudrait universel.

Le vin rosé, ce n’est pas en France …du vin rouge mêlé avec du vin blanc !

Il y aura donc dans la même circonscription  un candidat " en marche", un candidat socialiste en tout petit sur le tract, mais majorité présidentielle et pourquoi pas un LR aussi en marche présidentielle. Il faudrait une assemblée de 1500 députés pour être vassal.

N’oublions pas que sous Pétain, chacun cherchait à sauver sa peau et pas toujours dans l’intérêt général .Ne tombons pas dans la naïve attitude de Mitterand  qui écrit le 13 mars 1942 »J’ai vu le maréchal au théâtre, il est magnifique ».

Indignons-nous, œuvrons pour le bien commun .Choisissons notre camp et défendons-le avec honneur et fierté.

Osons dire qu’avoir des opinions contraires est le moteur de la liberté

Osons dire qu’un traître est un salaud !

Qu'un homme de conviction n'est pas un homme de conversion

 

IGOR DEPERRAZ

 

 

Igor Deperraz  

Commenter cet article