Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Emmanuel Macron sera donc le premier Président de la République réalité. Le plus brillant, le plus beau ,le plus chic de tous les candidats .Il a tout ,l’Argent pour ne pas dire la fortune , la chance pour dire la bonne fortune.

Dans 5 ans Emmanuel Macron ne se représentera, il vendra certainement  sur E bay le  concept « Comment devenir Président d’une République en déliquescence en 90 jours ».L’homme forme un couple moderne qui resplendit devant les caméras et toute cette image se nourrit et s’alimente par de brillants services bénévoles de communication.

 La Présidence Macron sera caractérisée par une  longue campagne publicitaire sur les thèmes qu’il a abordés dans une réelle volonté d’amener les humanités aux braves gens. Il est moral, jeune et qui dans notre société des jeux à gratter ne rêve pas de devenir millionnaire ? La Presse a largement soutenu sa candidature et l’on ne peut que mesurer sa prophétie communicative.

Il fait 18 pour cent des inscrits et représentera plus de 51 pour cent de ceci .C’est un faible consensus sur son nom, mais c’est le jeu de la cinquième.

Face à Marine Le Pen, il était logique d’appeler à voter pour ce candidat des lumières et des paillettes

.Que vont devenir les électeurs déçus de Marine Le Pen et Mélenchon qui ne portent pas beau ? …On comprend leur déception présente ou à venir dans une société de la libre entreprise et de la  modernité effrénée. Un homme qui a rencontré Paul Ricoeur ne peut être qu’intelligent, mais saura-t-il comprendre le peuple des France, les gens comme aime à le dire Mélenchon qui en a même oublié le terme travailleur   

.Emmanuel Macron a fait son Fouquette à la Rotonde et nous, el pueblo. N’étions pas invité …ce ne fut pas le cas de Hamon, Mélenchon ou Poutou qui avaient fait open-bar .Chez Macron les photographes sont choisis par « Elle « et le peuple n’est que l’image d’Épinal de sa petite entreprise unipersonnelle.

Son pari individuel est réussi, mais il n’est pas certain qu’une aventure si personnelle puisse être porteuse du bien commun. À suivre donc au fil des séries que son équipe de communication nous prépare …

Bonne fiction médiatique et médiocratique  

 

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article