Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

François Bayrou dans le Beyrouth de Fillon…

Je ne sais pas si François Fillon est l’homme de la situation ou s’il serait le meilleur d’entre nous …je sais une chose, cet homme-là est honnête. Tout comme Benoit Hamon et d'autres .. Ce que j’aime chez lui, c’est cette profonde ruralité qui transpire entre les lignes.

De Benoit Hamon, on retiendra un programme, intéressant en termes d’idées. Un programme qu’il eut fallu  mettre en œuvre dès le  début du quinquennat de  François Hollande.

Aujourd’hui, le bateleur Trump engage le monde vers une grave crise financière et sociétale, un conflit ouvert qui débouchera vers un territoire européen de plus en plus menacé.

François Fillon s’est fait élire sur un mensonge, il a usurpé les habits de l’homme intègre pour s’imposer à la Tête de sa formation politique. Il n’était qu'un petit candidat, épicier de grands groupes financiers, sans autre envergure que celui  d’endormir les bonnes volontés .François Fillon est le digne héritier de Bernard Tapie.

François Bayrou est dans la situation politique actuelle, le plus qualifié des Présidents de la paix intérieure

Que veulent les Français ?  Ils veulent qu’on leur foute la paix. Que le parquet financier soit ou ne soit pas compétent, nous ne sommes pas dupes ! Quant à une épreuve de Bac, un élève rend une copie blanche, on n’accuse pas le prof de ne pas avoir deviné tout ce qu’il aurait pu écrire. Quand la page est blanche, c’est qu’il n’a pas bossé !

D’autres choisiront un autre candidat et c’est bien là le grand jeu de notre démocratie, mais comment peut on encore se moquer avec une telle assurance de nous quand on a croqué sans vergogne notre pognon pour entretenir sa petite famille dans le château  douillet des privilèges.

François Fillon aurait perdu sa tête sous la Révolution française. Sans autre forme de procès et de parquet financier.

François Bayrou au moins ne nous jouera pas les bons pères jésuites pour appliquer ensuite  la charia des belles promesses.

Igor deperraz

Commenter cet article