Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

migrants en reperage
migrants en reperage

Que faire de nos « Migrants » ?

Ils sont là et si l’on voulait entrer, dans l’injonction médiatique, on écrirait, « Ils sont partout". En peu de temps, ils sont devenus une terminologie précise et répertoriée sur l’échelle politique.

Ces migrants occupent nos frontières maritimes en attendant de passer vers la perfide Albion .D’Alep ou du Maroc, ils sont dans l’imaginaire et dans une certaine réalité habités par la culture musulmane. Célibataire et jeune, ils sont rarement venus avec leur sœur ou leur femme.

Ces milliers et millions de réfugiés économiques fuyant la guerre, la barbarie et les avions russes, français ou américains sont dans nos champs, nos cultures et cultures prennent leur douche à la va-vite dans les toilettes inondées d’un café PMU.

Ils sont les nouveaux juifs de l’air moderne tout en étant souvent antisionistes. Leur culture est grande et singulière, mais la barrière linguistique comme l’éloignement géographique en a fait des « horsains » et des parias désignés.

Nourris et accueillis, ils rêvaient d’un toit, d’un travail, d’une femme, ils ne trouvent que chômage ,décadence spirituelle de l’Europe occidentale. Une majorité intégrera avec fierté et respect leur terre d’accueil, mais devant l’absence de courage politique, ils mûriront vîtes des vélleités de révolte .

L’ennemi intérieur est en train de naître sur le terreau de ces ghettos ou containers que l’on leur propose.

Ils sont des millions, et ils voudront continuer à vivre leur foi et à la perpétuer. L’islam est ce qu’il leur reste et comme les juifs auront parcouru la terre entière avec le Talmud sous le bras .ils vivront leur islam jusqu’à la fin des temps.

La République et le politique est face à cette contradiction : accueillir en masse des migrants par humanité et recueillir du fait religieux qu’elle a mis des siècles à civiliser ou tenir à distance de l'exécutif.

La guerre civile sous sa forme diffuse d’un terrorisme de revendication identitaire n’est pas à écarter. Des milliers de jeunes d’origine française rejoignent déjà les rangs de Daech .

Il nous faut choisir entre ouvrir les frontières et les mosquées ou fermer solidement notre humanité ou bienveillance

.La république devrait mettre d’ores et déjà des milliers d’écoles défendant les valeurs de laïcité. Des formations et logements décents .Elle ne fait rien de tout cela laissant prospérer dans les camps ou foyers les rêves les plus fous d’une République islamique fantasmée et minoritaire.

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article