Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

migrants
migrants

~~Métaphysique de la jungle de Calais et Phénoménologie de la jungle de Dieppe.

Penser la jungle de Calais ou de Dieppe, c’est avant tout réfléchir au pourquoi des hommes, des femmes, des enfants sont concentrés dans des zones d’ignorance et de non-droit sans que l’on s’en émeuve ou l’on s’en inquiète. En 1987 Mathias Rust atterrissait avec un petit avion monomoteur sur le pont de Big river à Moscou .Il venait de franchir une frontière nucléaire réputée infranchissable .

Les promeneurs de la place rouge n’en revenaient pas tout comme les militaires qui venaient de subir un revers traumatique. L’URSS allait bientôt s’effondrer. Les migrants comme Mathias Rust, découvrent à leur propre étonnement, que l’on peut franchir toutes les frontières de l’Europe y compris l’Angleterre avec une paire de tennis made in Vietnam et un Smartphone « made in china ».

Ils arrivent donc après des milliers de kilomètres avec l’espoir de trouver l’Eldorado, la nouvelle frontière d’un Far West libéral qui leur promet une maison, un travail, une femme de roman de gare . Ils s’installent dans les falaises, les hangars, les maisons abandonnées et tentent chaque soir la grande aventure en accostant un semi-remorque ou en attendant qu’un passeur les aide à franchir les quelques centimètres de barbelés. Au début, les sourires, la croyance que l’Europe les accueille avec générosité et humanité puis petit à petit, l’indifférence, l’animosité et quelquefois l’agressivité. Deux mondes qui se croisent sans vraiment se parler, deux mondes pour un avenir que personne n’envisage.

Il n’y a plus aucune politique, plus aucun politique qui ne donne la clef du pourquoi et du jusqu’à quand cette situation durera. Ils sont mille, demain 10 000, comme l’avion de Mathias Rust les habitants de Calais ou de Dieppe se demandent encore pourquoi l’Europe a des frontières.

Ne serait- il pas plus simple d’ouvrir à tout vent ce continent Eurasien pour que les hommes de tous les pays plantent leurs tentes dans tous les jardins du monde y compris dans ceux de Deauville ou de Saint trop.

Igor Deperraz

Commenter cet article