Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

~~Qui est vraiment Charlie ? Qui se rappelle du vrai Charlie des années 70 ? Cavanna, Choron, Reiser et toute une équipe croquant le monde dans la pure tradition libertaire. Bouffant du curé et du politique à pleine dent et à longueur de page. En 1992 Philippe Val rachète avec Cabu et le chanteur Renaud l’hebdomadaire pour relancer le titre, alors au bord du gouffre. Philippe Val en devient le Rédacteur en chef en 2004 au mépris de son fondateur Cavanna.

Un Philippe Val qui n’aura de cesse d’étouffer la rédaction pour ne pas contrarier peut être, son amie Carla Bruni qu’il rencontra en 2005. Il y a aura ensuite la controverse avec Siné qui sera licencié le 15 juillet 2008, les départs de Delfeil…Choron …Corcuff. Philippe Val quitte Charlie en mai 2005 .Les caricatures du journal Danois Jyllands Posten reprises dans Charlie rapporteront à Philippe Val 330 000 eurosCabu 333 000 euros et Bernard Maris actionnaire 110 000 euros, Éric Portheault 55 000 euros. Des sommes qui n’ont rien d’exceptionnel dans le monde de l’édition et qui contribueront dans une large mesure à la pérennité du titre, mais qui porteront à controverse .Les caricatures sur le prophète Mahomet, remarquablement provocatrice et utiles à la liberté d’expression n’ont-elles pas servies à palier les insuffisances rédactionnelles d’un titre à bout de souffle ? Le Charlie hebdo de 2014 était usé et n’avait pas su renouveler son style. Il continuait à porter les conséquences de la mise à l’écart de Siné .

Si la tète de CHarb était mise à prix par l’Islam radical, c’est tout le journal qui était la cible de ces combattants et Charb en avait conscience puisqu’il avait demandé l’aval de tout le personnel pour continuer à publier des caricatures du prophète Mahomet .D’une grande pertinence et d’un remarquable trait de plume, Charb avait su toucher le mouvement islamique là ou le ridicule tue. En ce sens Charlie Hebdo, avait clairement et courageusement décidé de porter un coup fatal aux intégristes qui se réclament de l’Islam.

L’attaque « on a tué Charlie » était bien dirigé contre le journal et non les personnes, c’est le journal dans son ensemble qui a été pris pour cible. Un acte de guerre contre la France et non un acte criminel comme on voudrait le penser. Les terroristes n’agissent pas contre les hommes, mais contre les idées et c’est en cela que la tuerie à Charlie Hebdo est une déclaration de guerre contre l’État français .La France paye son engagement courageux au Mali, aux confins de la Syrie. La politique de François Hollande est courageuse, mais peut-il continuer à œuvrer seul sans ses partenaires européens pour en diluer les conséquences ?

En termes de maintien de l’ordre, on s’étonne que deux hommes aient pu traverser Paris sans être interpellés ? N’y avait-il que deux voitures de police en circulations ce jour-là ? Les deux combattants d’une armée ennemie ont réussi à faire parler de leur cause …la constitution d’un État islamique et en cela, ils ont déjà gagné une bataille.

La disparition brutale d’hommes et de femmes que l’on percevait comme étant de la même famille est d’une grande émotion, il n’en faut pas moins la mettre en perspective avec ses milliers de femmes violées ou tuées, hommes torturés, ces maisons détruites en Syrie, Libye et dans l’ensemble des zones que l’État islamique contrôle par la force ou par l’esprit. Des zones peuvent être plus proches que l’on ne le pense. La laïcité est la force de la République, son respect est un combat de tous les jours qui est encore loin d’être gagné.

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article