Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

~~Malaise chez les enseignants du premier degré ? Les professeurs français sont peu payés et ont des congés qui correspondent à la moyenne des pays de l’OCDE. Certes l’économie des sports d’hiver a imposé des vacances supplémentaires en février aux Français, mais dans l’ensemble, il n’y a pas une grande disparité entre les professionnels de l’éducation en Europe

.Les rapports d’évaluation internationaux sont à charge et l’on ne compte plus les invectives contre une profession qui ne serait pas assez experte pour éradiquer la mal-lecture ou la mal-orthographe. L’école et le Ministère de l’Éducation nationale font donc tout leur possible pour remédier à ce problème .Des programmes et des objectifs changent tous les ans, voire toutes les semaines pour répondre au plus pressé.

L’entreprise est louable comme l’enfer est bordé de bonnes intentions, car il y a urgence à considérer l’impact psychologique qu’une telle pression sur les résultats entraîne. Le syndrome France Telecom n’est pas loin. Si Vincent Peillon fut bien seul à prôner des inspections bienveillantes et formatrices, les techniques de management pourraient un jour faire surface et amplifier un mal ancien dans le rapport hiérarchique qu’entretiennent les enseignants du primaire avec leur supérieur. Que va faire l’État de tous ces fonctionnaires qui vont dépasser les 55 ans face aux élèves ! N’oubliant pas la polyvalence de ces hussards de la république! le lundi un professeur de sport courant le 100 mètres, le mardi un prof de natation, le mercredi un prof de chant, le jeudi le spécialiste de la langue de Shakespeare et le vendredi le champion de la biologie.

C’est bien vers 67 ans que se situe aujourd’hui l’âge obligatoire pour prendre sa retraite à taux plein .La pénibilité du métier était pourtant avérée à l’âge de cinquante ans ! Les enfants d’aujourd’hui seraient-ils plus sereins et disciplinés comme au temps de cette pénibilité? Y a-t-il une corrélation entre la baisse de notes d’enseignants âgés et le syndrome de gestion à la France télécom ?

C’est aujourd hui folie de penser que l’on peut enseigner dans le primaire jusqu’à 65 ans et même au-delà de 55 ans sans qu’une politique d’adaptation du travail au senior soit mise en place .Il aura fallu plus de dix ans pour mettre en accusation la politique de management de France télécom.... plus de cinquante suicides . Ou sont les lanceurs d’alertes ? Igor Deperraz

Alertez les professeurs

Commenter cet article

Grasser Guy 16/12/2014 11:20

bien vu