Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques matinales

Par deux points de vue passent une ...droite. Par un point de vue passe une gauche ou le contraire. Des chroniques et photographies publiées dans les journaux: "LE MONDE", "Le MONDE MAGAZINE" "LE MONDE TÉLÉVISION""LE NOUVEL OBSERVATEUR", "Le nouvel obs .fr","Les INROCK...", "LA TRIBUNE DE GENÈVE", "POLITIS", L'anticapitaliste, "La FRANCE "AGRICOLE",La Manche libre.fr "le Plus"."La VIGNE", "SINE mensuel "La Manche libre.fr" accréditation festival Albi, fête de l'Humanité.salons (plus de 1000 chroniques publiées) chroniques et flash info à Radio FMR Jusqu'à 2500 visites par jour....! événements ,photographies Igor Deperraz Normalien . études de cinéma à Paris jury Petits Molière Téléphone 0785473094

Et Berlin ouest dans tout ça

Et Berlin-Ouest dans tout ça

Quand on pense à la chute du mur de Berlin, on pense immédiatement à ce grand mouvement historique qui devait amener le peuple allemand à se réunifier et à faire de cette ville coupée en deux, la nouvelle capitale d’une Allemagne apaisée.

La réunification ne s’est pourtant pas faite sans mutiler Berlin-Est et ouest d’une identité toute particulière dans l’Europe continentale. Berlin-Ouest, avant la chute du mur est une cité sans État, sans autre perspective que d’exprimer le mieux du capitalisme. C’est une ville à part dans l’Allemagne de l’Ouest qui, dans les faits, s’est largement émancipée de l’idéal libéral et capitaliste .

On y trouve de tout, du meilleur au pire, des junkies, de la marijuana à tous les étages, de la musique underground, un grand mouvement de Streets art. C’est le refuge des tupamaros de tout poil vivant en communauté à l’abri des poursuites judiciaires. Beaucoup d’objecteurs de conscience y ont élu domicile. Pour les plus politiquement incorrects ; voir l’affaire Klaus Croissant et Sartre, la tentation de passer à l’Est est une porte de sortie.

Dans ce bouillonnement intellectuel, vivre à Berlin-Ouest est une expérience unique pour une jeunesse sevrée aux trente glorieuses .Vivre Berlin-Ouest, c’est repenser la cité et faire de l’espace publique, un vrai travail collectif. À la chute du mur de Berlin, et à la réunification qui a suivi, l’Europe a perdu son plus grand centre urbain d’expérimentation sociale. Qu’est donc devenue cette grande métropole.

Une simple capitale européenne, chantre du capitalisme libéral et consensuel .Un bunker de la pensée occidentale à ciel ouvert.

Igor Deperraz

photographie igor deperraz
photographie igor deperraz

photographie igor deperraz

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

igor deperraz

Chronique de l'actualité politique et sociétale.Publication dans la presse nationale française ,suisse etc.....
Voir le profil de igor deperraz sur le portail Overblog

Commenter cet article