Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

L’écologie dans l’impasse de la pensée posititive

Sale temps pour la pensée écologiste…la voiture électrique ne tient pas ses promesses et délocalise la pollution sur les pays pauvres ou sur des territoires poubelles. Les gobelets en plastique ont un impact environnemental moins préoccupant que les gobelets en carton, les éoliennes terrestres ont un rendement si faible qu’il est illusoire d’espérer en retirer un bénéfice.

L’Allemagne abandonne le nucléaire, mais redémarre plus que jamais ses centrales au charbon .L’écologie de la croissance est sur le même chemin que l’économie marchande, elle n’apporte aucun bénéfice universel aux êtres vivants. Il faudrait se contraindre à utiliser des emballages en verre consignés pour les boissons, de la vaisselle en argile en place des gobelets plastiques, des vélos pour se rendre au travail.

Sortir de la destruction massive des richesses s’avère plus compliqué que prévue. Il est plus facile l’homo urbanus de se passer de sa voiture et d’acheter des pommes bios hors de prix lorsque son salaire lui permet. Pour le rural ou le modeste locataire d’une grande ville, l’écologie devient vite le symbole de distinction de la bourgeoisie moralisante. Pollueur payeur, l’agriculteur est la première victime des pesticides, mais peut-il employer des étudiants lorsque des pays rémunèrent des ouvriers agricoles 200 euros par mois. Interdire les pesticides pour passer à l’agriculture bio n’a aucune portée universelle si le travail agricole n’est pas subventionné 0 90 pour cent par la communauté nationale et européenne.

En termes de perspective, l’écologie est dans l’impasse, l’écologie politique se doit de chercher ses principes et ses renoncements .Penser les générations futures nous obligent. Pour se faire, seule la taxation à outrance des énergies fossiles, du nucléaire, des pollueurs pour dégager un effort national de guerre contre l’obésité économique nous sortira de l’impasse. Une décroissance accélérée de l’économie et de la pensée pour envisager un homme plus respectueux de son environnement

Igor Deperraz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article