Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

D Days de la Régionalisation

La grande réforme territoriale annoncée par François Hollande était dans les cartons de l’Administration depuis plus de 10 ans. Elle apparaît comme la suite logique des lois de décentralisations. L’idée maîtresse est de rendre la France attractive et compétitive comme l’ est l'Allemagne d’aujourd’hui.

En mettant la décision au plus près du citoyen, on veut que la dépense publique redevienne sous contrôle. La réforme des rythmes scolaires est un ballon d’essai à cette décentralisation. De fait, on vient de mettre fin à l’Éducation nationale. Il existe aujourd’hui autant d’organisation de l’école qu’il y a de collectivité territoriale.

Demain, les régions auront en leur pouvoir d’arbitrer en matière de santé publique, d’éducation et d’affaires sociales. Le Président de la région aura des pouvoirs considérables qui ne seront tempérés que par une autorité préfectorale de plus en plus menacée. Nous entrons dans une autre logique, plus indépendantiste et beaucoup plus clientéliste.

Le citoyen de par le mode de désignation des conseillers territoriaux sera à la merci des partis politiques et de leurs barons locaux. L’inégalité territoriale sera un fait et malgré les compensations financières, il sera toujours plus profitable d’habiter une région riche et généreuse qu’une région pauvre et avare.

Ce mouvement est dans la logique de l’Europe fédérale qui ne peut survivre politiquement qu’en parlant de régions et non plus d’États souverains. Les quatorze régions françaises trouveront des partenariats économiques avec des länder allemands ou des provinces belges. Cette réalité dessinée par François Hollande est le juste prix du tableau européen.

En construisant l’Europe, nos avons implicitement accepté la régionalisation de l’espace européen. UN bien ou un mal, la vérité est à construire, mais c’est incontestablement un nouveau départ pour la construction de l’Europe.

Igor Deperraz

Commenter cet article