Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

OBAMA Beach ou Poutine Beach

Est-il nécessaire d’organiser un festival de Canne tous les dix ans sur les pages normandes pour fêter un jour aussi tragique ? Combien d’hommes sont revenus intacts de ce débarquement qui a failli tourner au fiasco et n’a pas été l’opération la plus réussie de la lutte contre l’Allemagne nazie.

Les 155 OOO hommes engagés sur ce front auraient pu faire ce débarquement dans des conditions plus acceptables. Loin d’être une victoire militaire, la prise d’Ouistreham immortalisée par la photo de Jose Nicolas et Jacques Will n’est due qu’à des conditions climatiques favorables et à l’acharnement allant jusqu’au sacrifice d’une poignée d’hommes.

On reparle avec le livre Mary Mouise Roberts du viol des femmes françaises perpétrées par les GI Américains, une pratique de la monnaie d’échange largement reprise par la suite au Vietnam et en Algérie. Il serait vain de vouloir faire la comptabilité de toutes ces femmes livrées à leur bourreau en dommage de guerre. Une des motivations pour affronter les balles de l’ennemi était d’instrumentaliser le viol. Les soldats noirs pendus pour ces faits de l’Amérique ségrégationniste ont souvent été les victimes innocentes.

Les bombardements des populations civiles françaises et allemandes ont été motivés par des calculs économiques d’après-guerre. Idéaliser par ces commémorations un épisode aussi sanglant de l’Histoire n’est pas ne bonne chose .Il aurait été beaucoup plus digne d’organiser un rassemblement humble et silencieux. Ces dîners au château, dans la plus grande tradition de l’intrigue politique. Qui mange avec qui? …relève plus de la montée des marches de Cannes que de la victoire de la démocratie sur le totalitarisme.

Igor Deperraz

Obama beach ou Poutine beachObama beach ou Poutine beach
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article