Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

Crisis au journal « Le Monde » et abus de lecteur à Marianne

Que se passe-t-il donc dans la presse parisienne ? Natalie Nougayrède vient de démissionner de la Direction du Monde pour un désaccord avec ses rédacteurs en chef, les journalistes de Libération avaient en leur temps réclamé la tête de leur Directeur …et obtenu..On ne compte plus les conflits entre les journalistes, les lecteurs et les actionnaires dans la presse écrite.

C’est la crise des éditions papiers et nul n’est à l’abri d’une désaffection de ses lecteurs, voire comme dans le cas du Monde d’un désamour. On invente et réinvente les formules comme pour se rassurer, mais dans les faits, ce n’est pas la Presse qui est malade, mais le lectorat !

Quel journal papier tiendrait encore sans ses fidèles abonnés de plus en plus grisonnants ? Pour s’adapter aux mutations technologiques, doit-on engager une révolution des contenus ou une révolution des contenants. Le Monde essaye de révolutionner les contenus dans un sens pour certain par trop libéral pour d’autres trop fouillis.

L’essentiel est que le journal garde le cap sur sa qualité rédactionnelle ! Pour Marianne, le journal fondé par Jean François Kahn, la révolution passe par la recherche d’une nouvelle forme de compromission avec le lecteur. La tentative d’aller le chercher dans ses aspects les plus vils fera -t il enfin recette ? .

Dans son édition du 8 mai, on peut lire sous la plume de journalistes un titre des plus surprenant « Rap, Business et concours de quéquettes « en gras ! « Booba a traité Rohf de sale pédale, Rohff, direct il ne pouvait pas laisser passer .Et là Paf, paf, coup de poing, coup de pied, coups de portable, il a remis les pendules à l’heure » …est-ce que l’on apprend à écrire jeune dans les écoles de journaliste ou est ce que la pauvreté de l’écrit a remplacé définitivement le style ? Plus loin dans l’hebdomadaire. « Violé par Angelina Jolie. Avait-il le droit de dire non » et encore un peu plus loin à propos d’un règlement de compte à Marseille. » Ils l’ont pris en chasse sur l’autoroute A2 juste après sa libération se foutant royalement des automobilistes »

On aimerait croire que cette nouvelle façon de s’exprimer sorte la presse écrite du tunnel, mais pour se faire dans qu’elle autre tunnel plus profond doit-elle entrer ? Joseph Macé Scaron, Directeur de la Rédaction écrivait dans son édito « soutenir sans illusions, militer sans joie, relayer sans conviction .Voilà à quoi s’astreignent aujourd’hui une partie des socialistes » On aimerait le croire, mais lit -il son propre journal et le soutient- il sans illusion, y milite t- il sans joie, le relaye t- il sans conviction ? Marianne sortira-t-il de la crise de la presse en reniant les codes les plus élémentaires du métier de journaliste …

Igor Deperraz

Commenter cet article