Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

~~Prénom à vendre Fouiller la base INSEE sur les prénoms, c’est comme faire la poubelle de ses voisins pour y chercher des petits secrets … On ne porte pas impunément un prénom...Peut-on encore s’appeler Adolphe aujourd’hui ? Et demain Jean marie ? Pas facile après les films à succès de s’appeler Tanguy, Amélie ou Danielle. Chaque prénom renvoie à un certain imaginaire connoté.

Même si Marcel, Jules ou Robert retrouve un peu d’estime, ils ont été porteurs d’une forte identité sociale proche du monde ouvrier. Ça chauffe Marcel ! Appelle-moi Robert ! IL y a aussi des prénoms qui ont eu leurs succès radiophoniques « Eh ! Gaston y a le telefon … », d’autres ont bénéficié de l’engouement des ménagères et ménagers pour les séries télévisées des années 90 comme les trop célèbres Kelly, Kevin ou Brandon Si l’on peut très facilement trouver la date de naissance d’une Catherine ou d’un Patrick, il est plus difficile aujourd’hui de savoir si un prénom n’est pas le fruit de l’imagination de ses parents ou une référence oubliée. Enzo, Lola, Léa ont eu un franc succès, mais Marie et Jean resteront toujours pour la France traditionnelle un grand succès d’estime.

Le prénom, comme le parfum que l’on porte est un fort marqueur social .Pas facile de s’appeler Brandon ou Kevin avec un parfum de chez Monop si l’on espère se jouer de ses origines …en quelque sorte, le prénom est le premier acte civil discriminatoire qui emporte avec lui tout une hérédité …

En 2011, les prénoms de Lucas, Emma, Inès et Adam ont été un grand succès de librairie ou plus exactement des registres de l’État civil …Une façon de se fondre dans la masse. Rien de tel pour assumer une personnalité introvertie …Pour les autres …il faudra jouer des coudes …ou en découdre. Igor Deperraz

Commenter cet article