Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par igor deperraz

~~Corse maniaque Pour lutter contre la spéculation foncière, l’Assemblée Corse s’est prononcée pour l’interdiction à toute personne non Corse de devenir propriétaire d un logement ou d’un terrain s’il n’a pas été résident permanent pendant cinq ans. Une mesure soutenue par les nationalistes Corse qui se prononçaient pour une durée de dix ans. Cette restriction du droit de propriété sera certainement validée par le Conseil Constitutionnelle ; la mesure n’étant pas disproportionnée. À partir de son adoption par l’Assemblée nationale, il faudra donc louer cinq ans pour espérer devenir propriétaire de son logement. Si la mesure vise à tuer dans l’œuf la spéculation immobilière, elle entraînera une flambée des prix et une raréfaction des locations, les spéculateurs n’hésitant pas à louer au prix fort leur logement dans l’attente du précieux sauf-conduit. Pour les propriétaires qui ont acquis leur logement avant la mesure, les prix de leur bien vont s’envoler. Lutter contre la spéculation foncière est une affaire complexe qui devrait passer par une véritable politique d’aménagement du territoire. On peut très bien imaginer avec ce principe que chaque région française trouve ses critères pour choisir son type de résident. En obligeant à résider de façon permanente pendant cinq ans, seuls les retraités ou pour contourner la loi, les parents retraités de riches investisseurs pourront se payer le luxe d’investir une location à perte. Même si le statut de la Corse est particulier, la politique de la porte entre ouverte favorise toujours les primo arrivants et pour la Corse, elle favorise les plus fortunés des Français qui ont depuis des décennies investissent dans les résidences sécurisées avec vue imprenable. Cette mesure qui n’est pas appuyée par des décisions fiscales courageuses et proportionnelles aux revenus des investisseurs n’aura comme but que de faire de la Corse un nouveau Monaco. Igor Deperraz

Commenter cet article